Toutes les actualités

  • ste cécile harmonie Divion 2017

    Sainte Cécile

    L'harmonie municipale en concert à l'église  Pertinent mais approprié que d'interpréter le morceau « Jésus Christ superstar » dans le coeur de l'église Saint-Martin. Le récital de l'harmonie municipale à l'occasion de la Ste Cécile était éclectique et de bonne augure. Un nouveau chef d'orchestre dirige la phalange divionnaise, Audrey Vasseur dont c'était la première prestation. Des anciens musiciens sont revenus au pupitre et quatre élèves de l'école de musique l'ont intégré. Le tout couronné par un répertoire enrichi de nouveautés musicales comme Diogène de Jacob de Haan. Un nouvel élan donc pour la formation.  Après les paroles de paix de l'abbé Vieillard et le concert, certains musiciens ont été récompensés pour leur investissement musical. Typhanie Marchal a été épinglée pour 10 ans ; Jimmy Roche et Thomas Vasseur, pour 20 ans ; Jocelyne Defrance et Lucien Guisgand pour 40 ans. Jocelyne a reçu une autre médaille pour 20 années de direction.  Lucien a débuté le solfège à 9 ans. A 11 ans, il commence la trompette. Le musicien évolue ainsi pendant 25 ans dans plusieurs formations avant d'entrer au sein de l'harmonie, il y a 15 ans. Aujourd'hui il joue de l'euphonium mais aussi de la contrebasse et de l'hélicon, « j'interviens également dans les harmonies de Marles-les-Mines, Burbure et le Brass band de Floringhem. Jocelyne commence les cours à 6 ans et à 8 ans, elle rejoint la fanfare de Divion, « ce n'était pas encore une harmonie. Désiré Lemaire en était le chef d'orchestre, son fils Gilles, le sous-chef. A leur départ, la direction est reprise en 1989 par Charles Merlin. Patrice Leurent et moi-même en étions les sous-chefs. J'ai toujours baigné dans la musique, ma mère jouait du piston et des oncles du cor. Mes filles pratiquent aussi toutes les deux de la musique ».        
  • Tiot Loupiot

    Emerveillement Deux spectacles sur l’univers  sur cirque ont clôturé le salon tiot Loupiot. Moment d’émerveillement pour les bambins et du bonheur pour les parents qui ont retrouvé leur âme d’enfant. Avec « Rosy rose baby », le public a découvert  la vie quotidienne d’une maman presque ordinaire et son bébé en promenade. Un joli spectacle burlesque et acrobatique dans lequel les biberons virevoltent et sont avalés par une chenille, le landau se transforme en baignoire puis en bateau et voilà les spectateurs au fond de la mer entourés de poissons. Un univers doux et coloré entre rêve et réalité. Dimanche, les marionnettes et leurs clowns cocasses ont invité les enfants à entrer dans la vie secrète et spectaculaire du Bobinus circus. « Maman, il est vivant ? », questionne une petite fille parlant d’un personnage au air de petite souris. Univers poétique dans lequel les paroles sont rares mais les sons, bruits et la musique très présents. Le spectacle de cirque se termine par une bataille de pelote de laine entre le publique et les marionnettistes.   Prochain spectacle : les 3 spectres de Scrooge, samedi 9 décembre, 18h, complexe Andrée Caron, dès 5 ans, tarif libre au profit du telethon Réservation : mairie : 03.21.64.55.73
  • Il était une fois ...

    Histoires de s'émerveiller La conteuse Marie-Françoise Ten a réjoui les yeux et oreilles des p’tits loups et ouvert une brèche sur un monde imaginaire, lors du salon tiot loupiot. Histoires de clowns, de fauves, de trapézistes, histoires de rire dans l’univers du cirque sur des tapis colorés et sous un chapiteau pour se mettre dans l’ambiance ! Livres ouverts et contés, les héros prennent vie dans le regard des bambins…Il était une fois…