Rock'N'Divion

1er festival Rock

Il y avait de quoi passer un moment agréable et une bonne soirée lors de la première édition du Rock’N’Divion. Des voitures d’une autre époque, de bons groupes, de l’ambiance… En tout cas c’était rock’n’roll !Rock’n’roll de jouer en ouverture de festival devant pas foule. Min(E)rity l’a fait heavyroïquement. Rock’n’roll avec ses belles et anciennes voitures américaines et françaises aux chromes rutilants dont les intérieurs épurés ne connaissent pas l’électronique et le GPS. Rock’n’roll parce que le public a boudé la première partie du festival.
Rock’n’roll avec la voix étincelante de la chanteuse de Tobazco, Cléo Krawczyk ; le bon hardrock de Black River sons et ses excellents musiciens. Rock’n’roll pour celui ou celle qui achetait des vêtements rock ou une robe de pin-up. Craquantes, d’ailleurs, les pin-up de la troupe The Rock’n dolls qui ont mis l’ambiance.

Rock’n’roll pour Cayman King’s qui s’est lâché sur scène et sa prestation de rock à la Doors. Rock’n’roll ces barbus aux barbes impeccables ; l’effeuillage avec la ravissante Betty Bebop ; les tenues hétéroclites de certains des 400 rock’n’rolliens venus à ce festival.

Rock’n’roll le show de Machine Gun avec des musiciens qui transpirent la musique du groupe australien AC/DC. Une voix qui ressemble à s’y méprendre à Bon Scott, le deuxième chanteur du groupe. Rock’n’roll ce premier Rock’N’Divion !