Monument aux morts

Cocorico, un nouveau coq sur le monument aux morts

 

Le défilé du 11 novembre honore les morts pour la France autour du monument aux morts érigé en 1922. Pour ce 101e hommage, l'obélisque a retrouvé son coq volé quelques années plus tôt. Pas le modèle d'origine en bronze mais en bois pour éviter de nouveau un larcin.

Bravant la pluie, les membres du Conseil municipal des jeunes ont dévoilé la nouvelle version du gallinacé devant une vague de parapluies. Un coq en bois d'une quinzaine de kilos couleur bronze trône fièrement au sommet du monument. Ce projet a été mené par le club ados et le conseil municipal des jeunes. « Nous voulions créer un coq à l'occasion du centenaire de ce conflit pour remplacer celui disparu. Un modèle 3D a été réalisé avec des lamelles de bois découpées au laser puis collées, » explique Julie, la présidente du CMJ. La « bête » a été présentée lors du 100e anniversaire en novembre 2018. Il a été alors décidé de réaliser un coq en bois d'une seule pièce qui supporterait mieux les intempéries. Le sculpteur Emmanuel Degand a confectionné un coq d'une quinzaine de kilos avec l'aide des jeunes qui ont été initiés à la sculpture dans son atelier à St Pol sur Ternoise, « nous avons aussi participé à la peinture. Nous l'avons baptisé, tonton Riko », confie Noémie. « nous sommes contents et fiers d'avoir mené ce projet jusqu'au bout, » ajoute Lucie.

Pour le maire, Jacky Lemoine,« chacun doit être fier, de renouveler le patriotisme et porter un message de confiance dans notre pays en nous appuyant sur la mémoire du passé. C'est pourquoi, la présence des jeunes générations aux cérémonies commémoratives est essentielle. Ils reprendront un jour le flambeau du souvenir, afin que le sacrifice de ceux qui nous ont précédé ne sombre pas dans l'oubli. Je remercie ces jeunes élus pour leur investissement dans ce projet. Le monument aux morts a retrouvé toute sa splendeur.”

web-coq-seul-divion-2019.jpgweb-coq-divion-2019.jpgweb-poilu-coq-2019.jpgweb_cmj-scupteur-divion-2019.jpg