Toutes les actualités

  • 5e édition foulées divionnaises

    Les foulées divionnaises

    5e édition des foulées « Pas facile la côte de la chaussée Brunehaut dès le début de la course. C'est un beau parcours mais quand même sélectif, » dixit plusieurs participants. Beau temps, nombreux participants, bonne ambiance et bonne humeur... toutes les conditions étaient réunies pour cette 5e édition des foulées divionnaises. Dès potron-minet, après un café et des croissants les participants retirent leurs dossards sur le parvis arrière de l'hôtel de ville et reçoivent un tee-shirt – orange cette année. A 9 heures, soixante quinze  randonneurs partent en groupe pour deux heures de marche. Quelques instants plus tard, les quarante quatre coureurs du 5,2 km s'élancent. Au programme : traversée du parc Roland Cressent avec sous-bois, ascension de la fameuse chaussée Brunehaut, sentiers à travers les champs, descente de la chaussée et arrivée dans le parc. Idem pour le parcours du 10,2 km mais avec en plus un passage dans Ourton, le long de la rivière la Biette et d'autres chemins. Soixante dix neufs femmes et hommes ont accompli l'épreuve chacun à son rythme. Thomas Goodwin – vainqueur l'an passé – réalise la course en 36,12 minutes. Autre moment très attendu, le 1 km familial dans lequel vingt deux enfants ont couru avec un parent. Jacky Lemoine, le maire a récompensé les vainqueurs. Classement : 10, 2 km hommes : 1. Thomas Goodwin (36:12) ; 2, Benoit Cordonnier (37:59) ; 3. Thomas Duporge (38:09) ; 4. Guillaume Fievet (38:40) ; Kevin Lemaître (39:16) 10, 2 km femmes : 1. Nelly Guyot (54:16) ; 2. Anais Nawrot (55:35) ; 3. Monique Szyja (56:12) ; 4. Mathilde  Brevière (56:42) ; 5. Caroline Sabatier (56:43)   5,2 km hommes  : 1. Kevin Lemaître ( 21:11) ; 2. Reynald Biencourt ( 21:59) ; 3. Denis Jérome (22:10) ; 4. Thomas Delestrez (22:36) ; 5. Steeve Batsleer (22:45) 5,2 km femmes : 1. Sophie Duquesne (29:13) ; 2. Nathalie Jérome (30:59) ; 3. Audrey Maluha (31:09) ; 4. Julia Godron (33:43) ; 5. Alix Judas (34:01)  
  • Jardin partagé

    jardin partagé

    Un jardin partagé et familial est né dans le quartier de la cité 30 Mardi 4 juillet – 9h15 – A la lisière des rues Saturne et Vénus, des rires d'enfants retentissent. Sur  un terrain clôturé et aménagé en potager, Louise de l'école maternelle Copernic est face à un mur de palettes. Elle dépose délicatement avec ses mains de la terre dans un pot contenant des œillets d'Inde. Idem pour d'autres enfants qui s'affairent autour de la lavande, de la menthe, de géraniums... et y prennent plaisir. » Ce beau projet d'un jardin partagé dans le quartier de la cité 30 a germé dans l'esprit des membres du conseil citoyen « Alliance 30 & 6 ». « Les habitants pourront y venir cultiver des légumes, des fleurs, des fruits... partager leur savoir, se rencontrer, » expliquent Yvon Santy et Frédéric Desmaretz du conseil citoyen, « cette opération nous tenait à cœur. Nous y travaillons depuis 2 ans.  Le jardin sera divisé en 2 parties, une pour les enfants de la maternelle avec des ateliers pédagogiques et l'autre à destination des habitants. Merci à Maisons et Cités d'avoir mis à notre disposition ce terrain de 500 m2 et aux partenaires : la communauté d'agglomération Béthune Bruay et la politique de la ville pour le financement ; AVIEE pour l'aménagement de l'espace et d'un accès PMR ; la commune pour la prise en charge du matériel et entreprise divionnaise, Palette artois pour les 50 palettes données gracieusement. »  Virginie Duquennoy, la directrice de l'école est enchantée de la démarche, « une superbe idée. Les enfants ont décoré l'arbre situé à l'entrée. L'aspect scientifique et l'éveil à la nature ne seront pas négligeables. Les petits élèvent des insectes en classe, nous pourrons les relâcher ici à proximité de l'école. » A voir comment les maternels ont pris plaisir à planter, à arroser... ils passeront sûrement avec leurs parents constater l'évolution du jardin.   AVIEE est intervenu avec des salariés en insertion encadré par un chef d'équipe, Vincent, « il a fallu trouver des idées pour aménager l'espace et l'adapter pour les enfants. Des carrés potager à hauteur étaient idéal, donc nous en avons créés différents. On s'est lâché ! » Effectivement, on trouve dans la jardin plusieurs carrés potager à hauteur, un composteur, 3 tables de pique-nique, un hôtel à insectes, un mur... le tout en palettes. Les salariés ont même réalisé un système de piquets avec trois gouttières accrochées à trois niveaux pour y planter des fleurs ou légumes comme la tomate et le poivron. Sympa et original !                     
  • Tata Freda à la kermesse communale

    kermesse communale

    DIVION A SON GÉANT Le géant de Divion, TATA FREDA a été baptisé officiellement le dimanche de la kermesse communale. Arrivée sur la place des Martyrs, Tata Fréda a été escortée par l'ensemble de percussions de l'école de musique. Une chanson a même été écrite en son honneur. Tata Fréda c'est le personnage d’Alfreda Hermant, la mamie de la cité 34 disparue il y a deux ans. Longue vie donc, à Tata Fréda !